Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'Europe sans tabou

L'Europe sans tabou

Regards critiques d'un gauchiste sur la civilisation européenne d'aujourd'hui et de demain. Réflexions géopolitiques contre le politiquement correct et l'idéologie immigrationniste.


Islamisation de l'Europe de l'Ouest: mythe ou réalité? Analyse par les chiffres

Publié par Jonathan Kléber sur 8 Avril 2017, 08:01am

Catégories : #Islam, #Immigration, #Actualité-médias, #Europe

Islamisation de l'Europe de l'Ouest: mythe ou réalité? Analyse par les chiffres

Face aux voix qui dénoncent l’islamisation de l’Europe de l’ouest, les médias dominants mettent le paquet pour nous convaincre qu’il s’agit d’un fantasme qui n’a rien à voir avec la réalité. Qui dit vrai?

 

Un sondage récent, prisé par les médias dominants

 

En décembre 2016, les médias un sondage de l'institut Ipsos Mori dans lequel il était demandé aux français d'estimer la part des musulmans dans la population française totale.

 

(Voir http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2016/12/14/01016-20161214ARTFIG00214-la-population-musulmane-largement-surestimee-en-france.php

 

http://www.francesoir.fr/societe-faits-divers/selon-un-sondage-les-francais-pensent-que-les-musulmans-sont-quatre-fois-plus-realite-population-islam-religion-immigration

 

Un sondage similaire avait été réalisé en 2014: http://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2015/01/21/que-pese-l-islam-en-france_4559859_4355770.html

 

https://www.youtube.com/watch?v=NUdWtNnF2PU )

 

Selon les résultats, les sondés ont estimé la part de musulmans à 31% en moyenne (24% en 2014), alors que selon les chiffres officiels les musulmans représenteraient 8% de la population totale. Jubilation immédiate des journalistes des médias dominants, qui croient avoir ainsi trouvé la preuve que l'islamisation n’est que pur fantasme. Sauf que ...

 

Non prise en compte du vieillissement de la population: un prisme déformant

 

Sauf que le chiffre de 8% ne reflète évidemment pas la réalité actuelle de la France et encore moins celle du futur. Aujourd’hui, avec le vieillissement de la population, la part des "vieux" et des baby boomeurs d'après-guerre est largement prédominante. Or ceux-ci sont tous chrétiens, ce qui a pour effet de grossir la part des chrétiens et de minimiser celle des musulmans.

 

Le problème c'est que, dans 20 ans, ces "vieux" se retrouveront tous au cimetière, créant un gros trou dans les statistiques. A l'inverse les bébés nés en 2016 auront atteint l'âge adulte et seront en âge de procréer. Par conséquent, si l'on veut connaître le poids réel des musulmans dans la société française aujourd'hui et plus encore dans 20 ans, c'est la part des musulmans parmi les nouveaux-nés qu'il faut examiner.

 

25% de musulmans parmi les nouveaux-nés

 

Et là... que dire...? Et bien que les chiffres sont radicalement différents. Une étude sur le nombre des prénoms donnés aux nouveaux-nés a démontré que la proportion moyenne de prénoms musulmans des nouveaux-nés en France en 2016 était de 25%, ce qui est énorme ! Mais ce chiffre est encore plus élevé dans les métropoles, en moyenne 35%, avec des pointes à 44% en Ile-de-France (sources: http://resistancerepublicaine.eu/2017/01/07/42-de-prenoms-musulmans-en-seine-saint-denis-la-conquete-de-la-france-une-vue-de-lesprit

https://www.insee.fr/fr/statistiques/2540004#consulter )

 

On est bien loin des 8% brandis par les journalistes boboïsants. Et surtout on voit que les sondés ont finalement évalué de manière très juste la proportion réelle des musulmans.

 

Donc en 2045, un quart au moins des femmes en âge de procréer sera musulmane. En réalité ce chiffre est encore largement sous-estimé car il ne prend pas en compte les nouveaux immigrants qui seront arrivés en France dans l'intervalle. L'Union européenne continue d'appeler à une immigration massive et le programme de Macron n'évoque même pas le commencement d’un début d'un contrôle de l'immigration. Il y a donc peu de chances que la dynamique migratoire de ces dernières années ne s'infléchisse (ce d'autant que le Moyen-Orient n'a jamais été aussi instable et conflictuel).

 

 

proportion des prénoms musulmans des nouveaux-nés en 2016, par département

proportion des prénoms musulmans des nouveaux-nés en 2016, par département

Taux de natalité + immigration = croissance exponentielle

 

L'autre secret de Polichinelle c'est que les femmes musulmanes font bien plus d'enfants que les européennes. On prétend que le taux de natalité serait en baisse dans les pays musulmans. Certes, mais il demeure nettement plus élevé qu’en Europe (pratiquement le double). Par ailleurs ces chiffres cachent une grande disparité selon les couches sociales: ce sont les arabes laïcs qui font baisser la moyenne du taux de natalité ; chez les islamistes celle-ci demeure très élevée. Et ce sont majoritairement des islamistes qui immigrent en Europe.

 

Surtout, l'évolution du taux de natalité dans les pays d'origine ne peut être transposée en France, où les aides sociales sont bien plus avantageuses, permettant d'avoir une famille nombreuse sans travailler. Enfin, ces tendances ne prennent pas en compte l'influence grandissante du salafisme en Europe, qui ordonne aux femmes musulmanes de faire plus d'enfants, comme l’a d'ailleurs fait il y a quelques jours le premier ministre islamiste turc Erdogan dans l’indifférence générale de nos médias ! (voir https://www.letemps.ch/opinions/2017/03/23/ne-trois-cinq-enfants

http://www.7sur7.be/7s7/fr/1505/Monde/article/detail/3107734/2017/03/17/Erdogan-appelle-les-Turcs-en-Europe-a-faire-plus-d-enfants.dhtml )

Par ailleurs, à tout cela il faut encore ajouter le nombre des convertis, qui augmente sans cesse, à cause notamment de la prise de pouvoir idéologique des islamistes dans de nombreux quartiers et de la propagande "anti-chrétienne et multiculturaliste" des médias dominants.

 

Ainsi, en dépit d'une moyenne nationale qui reste relativement modeste (bien que 8% c'est déjà pas mal), la proportion actuelle de musulmans en France est 10 fois plus nombreuse au sein de la nouvelle génération qu'au sein des plus 60 ans, ce qui démontre une évolution démographique très dynamique et très rapide.

 

Le même phénomène est en marche dans les autres pays d'Europe de l'Ouest, avec cependant un retard de 2 décennies par rapport à la France.

 

Par conséquent, si dans les prochaines années l'immigration continue au même rythme qu’aujourd’hui, et tous les indices vont dans ce sens (les guerres et le sous-développement embrasent le Moyen-Orient et l'Afrique noire musulmane), les musulmans deviendraient majoritaires en France entre 2100 et 2150. Si, au contraire, l'on fermait les robinets de l'immigration, la part des musulmans continuerait d'augmenter, bien que plus lentement.

 

A noter que le programme d’Emmanuel Macron et de son mouvement « En marche », ne cite qu’une fois le terme « immigration » C’est sûr qu'avec lui, rien ne va changer– source : https://en-marche.fr/emmanuel-macron/le-programme.

 

 

proportion de musulmans en Europe en 2010, par pays

proportion de musulmans en Europe en 2010, par pays

Un processus étalé sur plusieurs générations et donc peu visible

 

L'islamisation n'est donc pas un fantasme ou un mythe, elle est un processus réel qui est en cours. Cependant, du fait qu’il est graduel et qu’il s’étale sur plusieurs générations, peu de gens perçoivent ce processus.

 

Les musulmans sont d’ailleurs déjà pratiquement majoritaires aujourd’hui si l’on se base sur la pratique religieuse, ce qui explique leur poids politique devenu considérable ces dernières années.

 

Seuls ceux qui savent compter, qui ont le courage de regarder la réalité en face sans oripeaux idéologique en ont conscience. Mais pour cela, il faut savoir se libérer de la propagande médiatique, et avoir une vision à long terme de la société, ce que le consumérisme et l’individualisme effrénés ne favorisent pas (« je m’éclate et après moi le déluge »). L’an 2150 ça peut paraître loin, mais à l’échelle de l’histoire, c’est demain. Et c’est nos arrières-arrières petits-enfants qui subiront cela.

 

L'islamisation, un rouleau compresseur qui a déjà conquis de nombreuses civilisations

 

Si, en l’an 1200, vous aviez dit à un byzantin que l’empire byzantin, chrétien, serait bientôt entièrement islamique et que la langue des nomades turcs allait remplacer le grec, langue de la 1ère civilisation européenne et de la 1ère mise par écrit des sciences, il vous aurait sans doute rigolé au nez. Or , à partir de 1200, la civilisation byzantine, grecque et chrétienne, a subi un processus d'islamisation lent et progressif. Le résultat est qu'aujourd’hui la Turquie (qui occupe l'ancienne Byzance),est à 99% islamique et turcophone, et dirigée par un dangereux islamiste.

 

La seule différence avec l’Europe c’est que le processus d’islamisation de Byzance s’est étalé sur 6 siècles, alors que l’islamisation de l’Europe, si nous continuons de ne pas opposer de résistance , pourrait être encore plus rapide et ne prendre que 2 siècles.

 

A Byzance, en Afrique du Nord, au Moyen-Orient, le temps a joué en faveur des islamistes, qui sont sortis les grands vainqueurs de l'histoire.

 

Si l'Europe, contrairement à Byzance, est restée chrétienne jusqu'au 20e siècle, malgré les multiples attaques des musulmans tout au long du Moyen-Âge et de l’Epoque moderne (attaques qui sont aujourd’hui ignorées ou minimisées dans les nouveaux manuels scolaires), c’est parce que nos ancêtres ont résisté face aux islamistes, ont contrôlé les frontières de l’Europe et ont défendu leur identité. Or, aujourd’hui, l’UE et ses relais (par exemple Emmanuel Macron en France) planifient précisément l’opposé: la suppression des frontières, la négation de l’identité européenne et le laisser-faire face au prosélytisme islamiste.

 

Il est donc urgent de dire NON au projet politique de l'UE et à ses représentants en France, tel Emmanuel Macron, et de se donner les moyens de recontrôler les flux migratoire afin de pouvoir perpétuer le modèle et les valeurs civilisationnelles européennes, qui je pense, ont quelque chose à apporter au monde de demain.

Sainte-Sophie, basilique chrétienne transformée en mosquée lors de l'islamisation de Byzance

Sainte-Sophie, basilique chrétienne transformée en mosquée lors de l'islamisation de Byzance

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents