Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'Europe sans tabou

L'Europe sans tabou

Regards critiques d'un gauchiste sur la civilisation européenne d'aujourd'hui et de demain. Réflexions géopolitiques contre le politiquement correct et l'idéologie immigrationniste.


Urgent: des sanctions contre la Turquie, pays responsable de la crise migratoire

Publié par Jonathan Kléber sur 29 Janvier 2016, 23:27pm

Catégories : #Crise migratoire 2015, #Turquie

Le nœud du problème de la crise migratoire, c'est la TURQUIE, pays de transit des migrants. Ce pays encourage « l’embarquement » des migrants depuis les côtes turques vers la Grèce puis refuse de les reprendre!!

Pas d'accord de réadmission

Or, une fois qu’ils sont entrés en Europe, il est quasiment impossible et très coûteux d’expulser les migrants (vols spéciaux etc.). C'est pour cela qu'il faut absolument faire pression sur la Turquie pour qu'elle accepte de reprendre les migrants interceptés par les garde-côtes grecs, qu’elle ferme sa frontière orientale et accueillent dignement les migrants arrivés sur son sol.

Si la France laissait filer les migrants de Calais vers la Grande Bretagne, celle-ci les intercepterait et les ramènerait en France. Malheureusement la Grèce ne peut faire la même chose avec la Turquie car le gouvernement turc "n’est pas d’accord". Ce n’est donc pas la Grèce qui est responsable du tsunami migratoire (les grecs ne peuvent quand même pas empêcher les canots d’accoster) mais la Turquie qui refuse de les reprendre. Au lieu de taper sur la Grèce, les pays européens doivent de toute urgence prendre des sanctions contre la Turquie pour l’obliger à signer avec l’UE un traité de réadmission.

Embargo touristique

Un moyen très simple consisterait à imposer un embargo touristique contre la Turquie (c’est-à-dire interdire à toute agence de voyage européenne de vendre des prestations en / ou à destination de la Turquie, et interdire les vols charters vers ce pays). Cette mesure est simple à mettre en œuvre, Poutine l'a d’ailleurs fait sans problème. L'industrie touristique est vitale pour ce pays. Un embargo mettrait Erdogan, son premier ministre, à genoux.

Donner 3 milliards d’euros à Erdogan et accorder la librecirculation aux turcs, comme veut le faire Merkel, ne servira à rien et accroîtrait encore le flux d’immigrants musulmans vers l’Europe.

La Turquie abandonne les migrants sous des tentes, afin de les pousser vers l'Europe

La Turquie abandonne les migrants sous des tentes, afin de les pousser vers l'Europe

Piste d'atterrissage pour débarquer les migrants sur sol turc

Si l’embargo touristique ne fonctionne pas, des pressions militaires sont aussi possibles. l'UE pourrait par exemple annexer de force quelques hectares de terrain sur la côte turque afin d'y aménager une piste d'atterrissage sur laquelle pourrait être ensuite débarqués les migrants n’ayant pas obtenu l’asile en Europe. N'oublions pas que cette région a été grecque pendant plus de 3 millénaires depuis Homère jusqu'aux années 1950, quand les grecs y ont été expulsés lors de pogroms. Les grecs ont donc la légitimité d'y construire un aéroport de débarquement avec l'appui des forces armées européennes. La Turquie occupe bien la moitié de Chypre ! Par ailleurs, les USA agissent de même avec leurs bases militaires implantées un peu partout dans le monde.

Nécessité d'une realpolitik pour l'Europe

L'Europe doit réapprendre les rapports de force et à défendre l'intérêt de ses peuples. L'attitude de la Turquie, en exportant des millions de migrants, dont beaucoup d'islamistes, vers l'Europe, est une déclaration de guerre à laquelle nous devons répondre fermement!!! nous en avons les moyens mais pas la volonté.

Organisons des manifestations!

Il est donc absolument URGENT d'organiser des manifestations dans chaque pays d'Europe pour exiger de nos gouvernements et de l’UE des sanctions contre la Turquie!! Il y a URGENCE car les années prochaines des millions de migrants tenteront de passer de la Turquie à la Grèce. C'est une question vitale pour l'avenir des nations européennes. Bien sûr, ce sera difficile car la Turquie est protégée par son allié, les USA. Mais si nous nous mobilisons, nous pouvons faire plier l’UE.

Vue d'Istanbul, quartier des affaires. La Turquie a les moyens d'accueillir les migrants mais elle préfère sous-traiter cette tâche aux européens

Vue d'Istanbul, quartier des affaires. La Turquie a les moyens d'accueillir les migrants mais elle préfère sous-traiter cette tâche aux européens

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents